MENU

Notre démarche qualitative

Champagne Roger Constant Lemaire trefle

Quelles sont les différences avec les autres champagnes ?

Notre terroir se situe en plein cœur de la Champagne, exclusivement sur la rive sud de la Vallée de la Marne dans une terre argilo-calcaire, qui s'étend de Hautvillers 1er Cru à Cumières, jusqu'à Villers-sous-Chatillon.
La famille travaille les trois cépages depuis plusieurs générations, notre qualité et notre travail sont reconnus par de nombreuses médailles nationales et internationales. Nous sommes parmi les rares vignerons à ne pas pratiquer la fermentation malo-lactique, nos champagnes sont âgés entre 4 et 6 ans, et nous utilisons toujours des méthodes de vinification respectueuses de l'environnement dans le cadre de la viticulture raisonnée.

Ces différences sont notre force. Voici des exemples du savoir-faire familial :
- nos produits sont issus de la viticulture raisonnée (pas d'utilisation d'acaricides ni de pesticides ni d'engrais chimiques).
- importation d'algue-marine de Norvège pour fortifier naturellement nos vignes (amendement avec label Bio européen).
- tous nos champagnes sont âgés au minimum de 4 ans, 6 ans pour les Millésimes.
- nous ne pratiquons pas la fermentation malo-lactique (= nous conservons la fraicheur naturelle du raisin. Environ 10% des vignerons seulement).
- les millésimes sont élaborés en fût de chêne.
- les taux de sucre sont bas, situés entre 6g et 9g/L.
- notre liqueur est faite Maison, 100% pur canne et vieillit en fût de chêne de 300L
- notre rosé n'est pas assemblé avec du vin rouge, la couleur est obtenue traditionnellement par macération de la peau dans le jus.
- nous ne pratiquons pas la filtration du champagne.

Champagne Roger Constant Lemaire koeler

Vous êtes avec malo ou sans malo ?

Les champagnes de Roger-Constant Lemaire sont sans fermentation malo-lactique. Selon les chiffres, environ 90% des vins de Champagne sont réalisés avec la fermentation malo-lactique. Elle consiste à convertir l'acide malique naturellement présent dans le raisin en acide lactique (qui n'existe pas dans le raisin) par l'intermédiaire d'un micro-organisme. Ce qui revient à désacidifier car l'acide lactique est plus faible que l'acide malique et donc obtenir des cuvées qui pourront être mises en marché plus rapidement (entre 15 et 18 mois pour les plus précoces).

Cependant, elle constitue une sécurité pour bon nombre d'élaborateur car en la bloquant il y a toujours un risque qu'elle se déclenche avec le temps. Il peut donc sembler préférable de la déclencher au moment voulu.

Champagne Roger-Constant Lemaire accepte ce risque car nous considérons que l'acide lactique est bien moins intéressant que l'acide malique et ce pour plusieurs raisons :
- nous récoltons au plus près de la maturité optimal donc nous souhaitons conserver notre acidité naturelle.
- en dégustation l'acide malique apporte de l'attaque à la bouche ainsi que de la finale, allongeant ainsi le plaisir de dégustation
- nous ne voulons pas vieillir artificiellement nos vins par cette méthode, nous préférons patienter pour que nos cuvées vieillissent d'elles même de manière plus harmonieuse.
- nos vins seront donc naturellement plus aptes à vieillir de très longues années.

Champagne Roger Constant Lemaire fut

Est-ce que c'est plus difficile de vinifier SANS fermentation malolactique ?

Évidemment il y a des contraintes à ne pas réaliser la fermentation malo-lactique.La qualité des raisins ainsi que leur maturité est un facteur très important. Il faut impérativement récolter au bon moment pour avoir : un bon équilibre des acides naturels du raisin et une bonne expression aromatique.

En cave, il faut est très rigoureux au niveau de l'hygiène pour éviter que des micro-organismes indésirables se développent. Un contrôle analytique régulier doit être mis en place pour s'assurer que cette fermentation ne se déclenche pas.

Et surtout, il faut être patient. Le temps d'élevage sur lies doit être allongé ainsi que le temps d'élevage sur lattes. Ces temps d'élevage sont primordiaux. Un minimum de 36 mois est nécessaire. Le Champagne Roger-Constant Lemaire va encore plus loin pour le plaisir des dégustateurs.

Champagne Roger Constant Lemaire cave

C'est quoi le vieillissement sur lattes ?

C'est la période pendant laquelle les bouteilles patientent avant d'être commercialisées. Ce temps est crucial et détermine la qualité d'une cuvée. Toutes les grandes cuvées Champenoises ont des temps de vieillissement supérieurs à 36 mois. Le Champagne Roger-Constant Lemaire vous propose des cuvées qui connaissent toutes un temps minimum de vieillissement de 55 mois minimum.

C'est pendant ce temps de vieillissement que l'alchimie du Champagne opère, que l'harmonie aromatique se dessine, que la structure acide s'équilibre avec la matière.

C'est un critère qualitatif majeur, que tous consommateurs avertis doit connaître. Cependant, le temps de vieillissement n'est pas directement corrélé à la qualité de la cuvée. Il faut pour cela que le vin à l'intérieur du flacon ait le potentiel de vieillissement nécessaire. Cela justifie en partie notre choix de ne pas réaliser la fermentation malo-lactique car cela permet à nos vins de vieillir lentement et ainsi de supporter un temps de vieillissement sur lattes important.

Champagne Roger Constant Lemaire rose

D'où vient le terme de Rosé de Saignée?

C'est la technique la plus noble pour élaborer une cuvée rosé. Elle consiste à réaliser une délicate macération des pellicules de Pinot Noir dans leur propre jus. La méthode classique en Champagne consiste à mélanger un vin blanc et un vin rouge. Mais le Champagne Roger-Constant Lemaire s'inspire des méthodes ancestrales et des techniques de vinifications des vins rouges pour pouvoir vous proposer une cuvée Rosé pleine de caractère. La pellicule des raisins de Pinot Noir contient des molécules très intéressantes pour un vin rosé. En réalisant une macération douce on parvient à extraire, une couleur élégante, des arômes subtils de fruits rouges.

Ici encore il y a quelques contraintes, notamment en ce qui concerne la durée de macération. Chaque année étant différentes on ne peut pas faire de généralité. Il faut environ 18 à 36 heures de macération pour obtenir un produit qui répond à nos attentes. De ce fait il faut une vigilance accrue pour décider du meilleur moment pour interrompre la macération. Pendant les vendanges nous dégustons toutes les 2 à 3 heures le jus en cours de macération afin de choisir la durée optimale, et ce jour et nuit, afin de garantir le plus de plaisir aux consommateurs.

C'est quoi la filtration ou le passage ou froid?

Toutes ces techniques visent à faciliter le travail du vigneron mais c'est évidemment au détriment d'autres choses.

La filtration : comme le collage cette action vise à facilité la clarification des vins. Elle assure également une stabilité vis à vis des micro-organismes. Mais comme le collage, elle s'accompagne d'une perte aromatique, d'une perte de matière mais aussi elle engendre un brassage important du vin.

Nous refusons cette pratique pour toutes ces raisons néfastes et nous préférons encore une fois laisser l'action du temps faire le travail.

Le passage au froid : il consiste à s'affranchir du risque de précipitation de cristaux de tartre dans les vins. Cette action s'accompagne en générale d'une filtration.

Nous refusons cette technique car nous ne voulons pas filtrer les vins mais aussi car cette opération consomme beaucoup d'énergie. Ne pas faire de passage au froid répond à notre objectif de viti-viniculture durable. De plus, nous préférons faire de la pédagogie en expliquant que la possible présence de quelques cristaux au fond d'une bouteille n'altère en rien la qualité du vin et qu'il ne s'agit en aucun cas de verre ou de sucre. En réalité, il s'agit du résultat de la combinaison d'acide tartrique et de potassium, tous deux naturellement présents dans le raisin.

Objectif principal : élaborer des cuvées authentiques et intégrales !

Notre ambition se dessine depuis longtemps dans l'élaboration de cuvée haut de gamme. Pour cela nous choisissons de mettre la vigne au cœur de la vinification et d'accompagner les raisins de la manière la plus naturelle pour élaborer des cuvées qui ont de la personnalité, du caractère et qui soit le plus sincère possible vis à vis des consommateurs.